GZA (Wu Tang Clan)

//BIOGRAPHIE:

Gary Grice développe un intérêt dans le hip-hop en participant à des block parties lorsqu’il était enfant au début des années 1970. Il forme un trio aux côtés de ses cousins, Robert Diggs et Russell Jones, plus tard connus sous les noms de RZA et Ol’ Dirty Bastard, respectivement1. Les trois forment initialement un groupe appelé All in Together Now dans les années 19801. Leur groupe suivant, FOI: Force of the Imperial Master, fait participer le trio au rap et au DJing, alternant leurs noms pendant leurs représentations ; vivants dans différents quartiers, GZA et Ol’ Dirty traversent Brooklyn et Staten Island pour voir leur cousin RZA. Plus tard, en 1991, GZA signe au label Cold Chillin’ Records en tant que musicien solo sous le nom de The Genius1. Il publie un album intitulé Words from the Genius, produit par Easy Mo Bee, mais, à cause de mauvais chiffres de ventes, Grice met un terme à son contrat avec le label.


Après s’être joint au Wu-Tang Clan, un groupe de neuf qui inclut RZA et ODB, GZA participe significativement au premier album du groupe, Enter the Wu-Tang (36 Chambers), incluant sa chanson solo Clan in da Front. Cette participation, incluant celle sur des albums du Clan comme Return to the 36 Chambers: The Dirty Version et Only Built 4 Cuban Linx… le popularise et lui font gagner du respect. GZA publie son premier album solo en novembre 1995 au label Geffen Records, Liquid Swords, produit par RZA ; l’album est bien accueilli dans le commerce et par la presse spécialisée, et est considéré comme le meilleur album du Wu-Tang en date7 ; en 1998, l’album est cité par le magazine The Source comme l’un des 100 meilleurs albums rap de tous les temps8. L’album atteint la neuvième place du Billboard 2009.

Après avoir participé au deuxième album du Wu-Tang Clan, Wu-Tang Forever, GZA publie son deuxième album solo, Beneath the Surface, le 29 juin 199910, qui atteint la neuvième place du Billboard 20011. Grice participe à The W, Iron Flag et à quelques projets solos des membres du groupe ; il ne publiera aucun nouvel album avant 2002 avec Legend of the Liquid Sword le 10 décembre12. L’album est bien accueilli par la presse spécialisée, mais n’atteint pas les ventes escomptées. Il atteint néanmoins la 75e place du Billboard 20013. GZA passe l’année 2004 en tournée, en solo et avec le Clan, et participe au film de Jim Jarmusch Coffee and Cigarettes.
En 2005, GZA et DJ Muggs, producteur du groupe de hip-hop Cypress Hill, publient l’album Grandmasters, qui est produit par Muggs14. L’album est positivement accueilli par la presse spécialisée15 et atteint un succès modéré, ainsi que la 180e place du Billboard 20016. Il prend ensuite part à l’enregistrement de l’album Only Built 4 Cuban Linx… Pt. II de Raekwon, avec Inspectah Deck17. En 2007, GZA s’associe avec le Wu-Tang Clan pour l’album collaboratif, 8 Diagrams. En été 2008, il publie l’album Pro Tools produit par Black Milk, Jay « Waxxx » Garfield, RZA, Mathematics et True Master. Une chanson polémique intitulée Paper Plates y est incluse, une diss song visant le rappeur 50 Cent. Après la sortie de l’album, GZA se lance en tournée en Europe au Liquid Swords Tour où il chante des chansons extraites de Liquid Swords et Pro Tools. GZA explique plus tard vouloir collaborer avec RZA pour un nouvel album18.
En 2009, GZA participe à deux autres albums du Wu-Tang. Dans un premier temps, il participe à la chanson Stomp da Roach sur l’album Dopium de U-God, et dans un deuxième temps, aux chansons We Will Rob You, Rockstars et House of Flying Daggers, sur l’album Only Built 4 Cuban Linx… Pt. II de Raekwon. The Genius continue de tourner dans l’année, comme aux Rock The Bells. RZA confirme la future publication de Liquid Swords II: The Return of the Shadowboxer. Il prépare également une collaboration avec Pete Rock et DJ Premier.




CONTACT BOOKING / Aurore

3 + 3 =