TRACKWASHER

//BIOGRAPHIE:

D’origine Française et crée en 2009, Trackwasher est la référence en matière de métissage des genres électro , un projet solo déjanté qui accroche son public. Venu de la rave tel Popof, il découvre les free durant les 90’s avec les fameux Spiral Tribe, et est initiateur de nombreux événements dans le sud de la France. C’est dans la scène Hardteck & Hardcore qu’il fait ainsi ses débuts, avant de s’orienter vers le son Electro Dirty/Techno. Actuellement il vient de sortir un album et s’épanouit en faisant peau neuve de tout ce qu’il a pu faire avant, il utilise des sons nouveaux tout en progressant vers d’autres univers sonores et plus orienté techno pure. l’envie de se faire avancer personnellement, humainement & spirituellement, il a toujours aimé la musique & à toujours aimé la partager autour de lui. Il aime faire danser les gens et leur apporter satisfaction sur le dancefloor.


Son inspiration viens de Nine Inch Nails principalement, surtout pour le niveau de production sur les albums & les mélodies. Mozart, beaucoup, la musique classique en général. Il n’écoute pas grand chose dans la musique actuelle, quand aux tendances : « je ne me sens pas à l’aise avec ça , j’avoue préférer le son des années 60 / 70 aux années 2000, qui à mon sens étaient vraiment créatives. » Il a choisit la musique électronique tout en venant du rock/ métal, il a joué de plusieurs instruments (guitare, basse, batterie et claviers ) et lorsqu’il s’est arrête il a été séduit par le son dans les raves party à la grande l’époque créative du mouvement. Il reste une part de rock n roll en lui dans son son univers électro / techno. Dans cet album, il se rapproche de ce qu’il a toujours aimé c’est à dire l’Italo disco & le funk, ce qui se ressent dans son travail, notamment au niveau du groove. Ses structures rythmique sont habilement montées, riches et très équilibrées dans leur mouvements. Mororoder reste le maître incontesté à ce niveau pour lui, quand à la structure il avoue privilégier vitalic dans son approche plus narrative. Un album varié à l’attention du dancfloor d’aujourd’hui risque de remuer la planète techno.




CONTACT BOOKING

4 + 1 =